Le Club des entrepreneurs du Sud Vienne, basé à Montmorillon, salue dans un communiqué « l’excellente analyse » du président de l’Automobile club (lire notre édition de vendredi), qui plaide pour la construction d’une nouvelle route à deux fois deux voies entre l’actuelle nationale 147 à Lussac-les- Châteaux et l’A20 à la Croisière :« Le désenclavement de notre territoire est, dans la conscience de chacun, devenu la priorité urgente. Ne pas débloquer ce dossier devient aujourd’hui une faute politique majeure dans le dessein de la future grande région,estime le CESV, qui a écouté les responsables politiques (Région, Département, Députés et Sénateurs) et leur a indiqué sa vision de ce que sera le territoire si demain rien n’était fait. Malgré les réponses et les effets d’annonce, aucune avancée n’est visible quand bien même le plan État Région eut été signé. Les entrepreneurs du Sud-Vienne invitent les autorités compétentes à, enfin, répondre au plus vite et de manière concrète au sujet d’une artère routière dans le Sud-Vienne et qu’il ne reste pas dans le carton des promesses électorales. Lors des assises de la ruralité, un éminent intervenant a déclaré que “ l’avenir de la ruralité dépendait de la gouvernance ”. Le CESV en est convaincu et veut encore y croire (mais pour combien de temps ?) ; travaillons ensemble pour l’avenir de notre territoire. »

Lire l’article sur le site de la Nouvelle République >>