Le chanteur Nicolas Moro a, en partie, tourné aux anciennes usines Ranger le clip de sa chanson ” Montmorillon swing “. 200 Montmorillonnais avaient répondu à son appel à figuration pour le tournage.

Lors d’une interview réalisée par le journaliste Sébastien Kerouanton, Nicolas Moro avait expliqué le choix du lieu et donné quelques informations sur cette chanson. Extraits de l’entretien (Nouvelle République – Centre Presse le 31 mars)

Profession chanteur ?

Nicolas Moro : « Oui, je suis musicien depuis vingt ans, c’est mon métier, je joue dans les concerts, j’interviens aussi dans les écoles et au CHU. J’ai habité Montmorillon jusqu’à l’âge de 18 ans et longtemps joué dans le groupe Opa Tsupa avec deux autres Montmorillonnais. Ce groupe s’est arrêté ; depuis j’écris et je chante de nouvelles chansons, dont Montmorillon Swing » dont le clip vient de sortir.

Vous nous parlez de cette chanson ?

« Ce n’est pas vraiment une chanson sur la ville, c’est un peu mon histoire, la difficulté de s’approprier une culture dans laquelle on n’est pas né. Mais il faut se réjouir d’être né à Montmorillon, c’est rare : statistiquement, les New-Yorkais sont beaucoup plus nombreux [rires]. »

Le tournage a eu lieu devant l’ancienne usine Ranger, pourquoi ?

« Je trouve ce lieu très symbolique, cette usine a fait vivre Montmorillon, jusqu’à ce qu’elle ferme, malheureusement. »